Ce que nous devons apprendre aux hommes

 

 

 

Un jour, je me plaignais auprès de Chéri de ma condition féminine, de mes douleurs aux ovaires, de l’inégalité homme-femme et du harcèlement de rue que Mônsieur n’avait pas la chance de connaitre, parce qu’un Dieu tout puissant lui avait arbitrairement offert un pénis à la naissance. Il a fini par perdre patience. Lorsque je lui ai dit pour la mille et unième fois « Nan mais toi tu sais pas ce que c’est de vivre ceci ou cela tout ça parce que j’ai une paire de seins » monsieur s’est énervé et m’a dit « Non. Bah non je ne sais pas ce que c’est, alors comprends moi ! » .

Sur le coup j’ai été offusquée. Comment osait-il me demander de le comprendre alors que lui, ne faisait pas l’effort comprendre que sortir en jupe peut rapidement devenir un enfer ? Puis j’ai réfléchi et, comme souvent (mais lui dite pas que j’ai dit ça), il avait raison.

 

 

Comment pouvait il savoir ce que ça faisait de sentir le regard des autres sur soi, sur ses cuisses ou son décolté ? Personne ne lui avait jamais mis de main au cul « juste pour rire » à lui. Il n’avait pas subi de blague sexiste alors qu’il passait son permis de conduire. Il n’avait pas à attendre que les douleurs des règles partent pendant qu’on lui murmure gentiment à l’oreille « C’est beau, c’est la nature » .

Attention, je veux mettre les choses au clair. Chéri a toujours tout fait pour essayer de comprendre mes « problèmes » malgré tout. Nous avons eu de nombreuses discussions sur le sexisme et le harcèlement. Il ne me traite jamais d’une manière différente parce que « je ne suis qu’une fille » . On étonne parfois les gens lorsqu’on dit que j’aime passer des après-midis jeux vidéos avec lui, et qu’il connait mieux la collection Naked d’Urban Decay que la plupart de mes amies (si tu ne sais pas ce que sait, dit toi que lui le sait) ! #STOPAUXPREJUGES ! Pour nous, il n’y a pas de « trucs de fille » et de « trucs de garçon » … Aujourd’hui, c’est parfois lui qui m’appelle lorsqu’il remarque une situation de sexisme ordinaire, et on en parle. Je lui donne mon point de vue de femme. Il essaye vraiment de comprendre un maximum et de me soutenir, mais il y a quand même une limite : celle du vécu.

 

 

 

Être une femme ? Ils ne sauront jamais ce que ça fait …

 

NON. Les hommes ne peuvent pas savoir ce que ça fait. Et on ne peut pas leur reprocher ça. On peut reprocher le fait qu’ils ne cherchent pas à comprendre, le manque de réflexion. On peut reprocher les conduites sexistes de certains. On peut reprocher leur inaction à d’autres. Mais si tu n’as pas été éduqué de cette manière, tu ne peux pas le deviner ! Tout comme une femme peut accepter d’être insultée ou moquée à cause de ses règles si personne ne lui a jamais expliqué que c’est mal, et qu’elle n’a pas à subir cela.

Comme toute notion, il faut l’acquérir. Lorsqu’on a jamais subi les conséquences du sexisme, on ne peut pas les deviner. Je ne saurai jamais ce que c’est que d’être noire au milieu d’une population blanche. Je pourrais me dédouaner en disant qu’aujourd’hui on a tous les mêmes droits et donc prétendre qu’il n’y a pas de différences, mais la réalité est bien différente. Si je ne cherche jamais à comprendre ou qu’on ne m’explique pas, je pourrai vivre le reste de ma vie dans l’illusion que tout va bien dans le meilleur des mondes. Laissant des hommes et des femmes vivre une injuste inégalité.

Donc, arrêtons de reprocher aux hommes ce que nous subissons. Et éduquons les ! Éduquons les plus jeunes à ne plus rire des règles, ou à en avoir honte. Éduquons les jeunes femmes à s’assumer en tant que femme et à ne pas se cacher.

 

 

 

Non on ne touche pas une femme si elle ne le désire pas.

Oui une femme peut porter une mini jupe et des talons hauts.

Non on ne juge pas le travail d’une femme à son physique.

Oui une femme peut te dire non.

 

 

 

Et toi, tu as déjà discuté sexisme avec un homme ? Qu’est ce que cela t’a apporté ?

 

 

POUR comprendre un peu mieux les filles, N’HÉSITE PAS À ME SUIVRE SUR FACEBOOKINSTAGRAM OU TWITTER

22 thoughts on “Ce que nous devons apprendre aux hommes”

  1. Tres intéressant comme article et beau message ! J’avoue que le titre m’avait fait un peu peur et finalement je ne suis pas déçue bien au contraire ! Tu as tout à fait raison, il est vrai qu’on oublie souvent que les hommes ne vivent pas ce que nous vivons et donc par conséquent ils peuvent essayer de comprendre mais il leur manquera toujours une dimension, celle du vécue. Effectivement c’est dès tout jeune qu’il faut agir autant chez les hommes que chez les femmes, mais comme tout changement, si ça arrive un jour ca prendra beaucoup de temps…

  2. Je pense que ça va avancer 🙂 Lentement évidemment, on ne pourra pas changer en une génération, et il y aura toujours des gens qui considèreront que si une femme dit « non » c’est qu’elle le sait pas encore mais que dans le fond elle veut dire oui !

    Mais on sera de plus en plus à bien éduquer nos garçons, pour que les autres ne deviennent qu’une infime minorité 🙂

  3. Je suis complètement d’accord avec toi, la lutte contre le sexisme passe avant tout par l’éducation des jeunes garçons et des filles. Ces notions patriarcales sont ancrées dans la société depuis bien trop longtemps et sont reproduites par mimétisme, on voit du sexisme partout : dans les films, dans les comptes qu’on lit aux enfants, dans les dessins animés de princesses etc. S’ils reproduisent ce qu’on leur a appris et ce qu’ils ont toujours vu, ça ne veut pas dire qu’ils ne peuvent pas comprendre et changer leurs habitudes.
    Sinon on discute beaucoup avec l’amoureux aussi, je pense qu’il en connaît un rayon sur tout ce qui est perçu comme « sujet de filles » 🙂

  4. Merci pour ton commentaire, je suis totalement d’accord avec ce que tu dis !
    Plus tard je dirai à ma fille qu’elle peut être qui elle veut et qu’elle n’a pas à attendre un prince charmant pour exister 🙂 !
    Et j’éduquerai mon fils (si j’en ai) de la même manière 🙂 !

  5. C’est vrai, je suis d’accord avec toi, les hommes ne pourront jamais savoir ce que c’est tout ça parce qu’ils ne l’ont pas vécu et ne le vivront jamais. Mais c’est vrai aussi qu’on peut en discuter avec eux et les aider à comprendre tour ça pour leur ouvrir les yeux sur des choses qui existent et qu’ils n’imaginait peut être même pas 🙂

  6. Ah oui je suis d’accord 🙂 J’excuse le fait qu’ils ne peuvent pas « naturellement » savoir ce qu’on ressent mais je n’excuse pas le manque d’interet 😉

  7. J’en parle avec mes frères. Par moment oui ils comprennent et à d’autres, ils se disent que c’est impossible de réagir comme ca… Parfois c’est eux qui me parle du sexisme envers eux… Pour moi on doit comprendre les deux côtés et c#est vrai qu’entendre qu’un mec se fait harceler ans la rue et bien…

    Belle réflexion ^^
    Bisous

  8. C’est intéressant, d’autant que je pense que toute nana peut ne pas comprendre le harcèlement de rue ou le sexisme tant qu’elle n’a pas subi (la veinarde). D’où l’importance de dialoguer et de partager son vécu!

  9. Oui tout à fait, malheureusement je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de femme dans ce cas .. Certaines l’acceptent et le vivent mieux que d’autres certes, mais je n’ai jamais rencontré de fille qui n’ait jamais été victime de sexisme ou de harcèlement … :/

  10. Coucou ma belle. Magnifique article de tolérance. Et c’est autant valable pour les hommes envers les femmes que pour les femmes envers les femmes par exemple , ou les hommes envers les hommes… Être vivant en face d’être vivant quoi. Le respect et la tolérance et se mettre à la place des gens ! Très bel article. Félicitations !

  11. Oh merci beaucoup ça me touche 😀 Oui c’est tout à fait ça, on demande du respect de la part de tous et pour tout le monde ! Merci beaucoup 😀

  12. J’ai adoré ton article. Dernièrement avec le nombre de témoignages de femmes qui augmentent certains hommes tombent littéralement des nues. Au même titre certaines femmes se sont rendues compte qu’elles avaient subi cet harcèlement mais l’avait simplement normalisé. Continuons encore et encore d’informer !

  13. Oui c’est vrai ! Je vois pleins de commentaires de gens qui disent « roooh c’est devenu une mode ! », non ça a toujours existé, c’est juste qu’aujourd’hui on en parle !!
    Je suis d’accord avec toi, éduquons nous 🙂 !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :